Lettre à MC Solaar

En prenant de l’âge, le rap français, cet univers impitoyable, voit s’écouler des destinées très diverses. Il y a ces rappeurs qu’on oublie, ceux dont on se dit « ok pour un dernier tour de piste », et ceux sur la trajectoire desquels on n’a pas fini de s’interroger. Claude M’Barali fait partie de ces derniers, un MC à part dans l’histoire du rap français, capable de placer le mot « antépénultième » dans un morceau possee-cut, avec le plus grand des styles. Alors que le 3 novembre prochain, MC Solaar s’apprête à sortir Géopoétique, son premier album depuis dix ans, nous avons voulu nous adresser à lui. Une lettre écrite par une sorte de Stan bienveillant, dont la psychothérapie aurait été couronnée de succès, et qui saurait enfin parler du seul vrai sujet qui compte avec l’idole de son enfance : la musique.  Si Claude MC ne nous doit rien, ce n’est pas une raison pour ne rien demander. Et puis, Laarso aime bien trop les mots pour les prendre au pied de la lettre.

La suite est à lire ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s